Création théâtrale

Femme qui parle n’est pas morte

Dimanche 8 mars à 19h

Entrée libre sans inscription

Accueillir, écouter, accompagner, faire de la prévention sont des tâches que nous menons avec enthousiasme et ténacité. Mais parfois cet investissement bénévole peut nous rendre un peu moroses et lasses, surtout quand nos efforts n’aboutissent pas ! Nous référant aux conseils donnés aux femmes qui viennent nous parler, de se faire plaisir, de penser à elles AUSSI, nous avons décidé d’appliquer ces préceptes à notre collectif et nous nous sommes lancé un défi théâtral, une manière de nous faire du bien tout en continuant le travail d’alerte sur la condition féminine. A partir de paroles de femmes arrivées en France à la suite de migrations et de pérégrinations diverses, Florence Madec a écrit une pièce pour raconter l’itinéraire d’une jeune fille mariée de force à 14 ans, qui parvient à échapper à ce destin subi. Mais quelle que soit sa destination, sa condition de femme reste soumise au pouvoir des hommes et de l’argent et sa marge de manœuvre est étroite. Son itinéraire et les rencontres qu’elle fait avec d’autres femmes recoupe quasiment toutes les problématiques que nous rencontrons au planning. Et bien que n’étant pas des comédiennes professionnelles, nous avons joué des rôles de femmes ou d’hommes, jeunes ou vieilles, occidentales ou orientales… un joyeux mélange de genres. Nous avons créé personnages, costumes, décors, sons et lumières, dans cette belle démarche de l’éducation populaire. Le résultat de ces innombrables heures de répétitions et de préparation a été présenté à l’occasion du 25 novembre à la Maison solidaire de Kermarron. L’accueil du public a été très enthousiaste et les actrices unanimement enchantées de cette expérience, riche et forte

Les commentaires sont fermés.